Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète
La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • Fnac • Amazon • Kobo • iTunes

Samuel Fuller

Skip MacCoy, pickpocket de renom, drobe sans le savoir le portefeuille d'une espionne, Candy, qui -- sans le savoir, elle non plus -- transporte, pour le compte des communistes, un microfilm rvlant les plans d'une terrible arme secrte amricaine. S'en suit une recherche acharne du voleur, simultanment poursuivie par les policiers amricains et par les communistes.
Au-del du manichisme qui oppose les gentils amricains et les mchants communistes, l'vidente sduction de Skip et de Candy, voleur sans principe et espionne qui ignore les intrts qu'elle sert, dclasss qui se soucient peu de politique et s'y trouvent mls par hasard, au gr des mouvements de foule qui conduisent, dans la scne d'ouverture situe dans le mtro, le voleur prs de sa victime. Scne o les gros plans qui saisissent successivement l'audace de leurs regards dsirants et l'habilet d'un vol que le spectateur est seul entrevoir, dessinent les linaments de leur relation: sduction frondeuse, dissimulation et intrt pcuniaire.
Certes, au fil de l'intrigue, les deux hros finissent par servir la cause amricaine qui, jamais, ne fait l'objet d'une vritable remise en cause. Celle-ci sert de cadre pour situer explicitement les bons et les mchants. Mais, entre ces deux ples trop faciles distinguer, les deux personnages n'en restent pas moins en transit. Que ce soit dans le commissariat (bastion des gentils amricains) ou dans l'appartement o l'ancien amant de Candy attend frileusement des nouvelles (repre clandestin des mchants communistes), ils ne font que passer. Jamais ils ne choisiront entre ces deux territoires idologiquement marqus o les uns et les autres voudraient dfinitivement les arrter (Skip tour tour menott et libr par les policiers, faute de preuves, Candy blesse par une balle de revolver tandis qu'elle tente de sortir de la pice o la pourchasse son ancien amant). Dans ces deux lieux diamtralement opposs, Skip et Candy se contentent d'entrer pour sortir aussitt, vhiculant tantt une information, tantt un mensonge, et n'obissant qu' des motivations strictement personnelles: l'argent, mais aussi l'amour, celui de Candy qui fut la matresse du communiste pour qui elle travaille et qui dcide finalement de collaborer avec la police pour protger Skip; celui de Skip qui se bat beaucoup moins par patriotisme - terme qui ne provoque chez lui que la raillerie lorsque les policiers l'invoquent pour le convaincre de cooprer - que par esprit de vengeance vis--vis de celui qui a os touch sa belle. Le film s'achve d'ailleurs sur une de ces sorties, au moment o Skip et Candy devenus amants quittent le commissariat et changent quelques rpliques insolentes avec les policiers, sans jamais s'engager renoncer de faon dfinitive leurs illicites activits. Jusqu'au dnouement, les deux personnages restent donc instables gographiquement et politiquement irrcuprables.
De fait, s'il est un lieu qui leur ressemble et o ils acceptent de s'arrter plus longtemps, c'est la misrable bicoque o Skip a lu domicile, maison sur pilotis laquelle on ne peut accder que par une fragile passerelle, vritable symbole de leur marginalit et de leur refus d'intgrer quelque camp que ce soit. Entre la scne d'ouverture dans le mtro et celle de l'hpital o l'amour peut enfin se dire et o Skip accepte de voir sa vie lie celle d'une femme, cette cabane insalubre est le seul lieu o les deux personnages peuvent se rencontrer, lieu apolitique o s'changent alternativement mensonges et confidences, caresses et coups. Pris entre la poursuite d'objectifs divergents et une irrductible attirance l'un pour l'autre, les deux lectrons libres rsistent leur fusion. Les mains qui se touchent et qui se volent, le menton de Candy frapp pour tre aussitt caress, les treintes et les luttes offrent leur relation une chorgraphie tout la fois violente, sensuelle et imprvisible. Au coeur de ce lieu, entirement habit par le corps, les affects et les contradictions des deux personnages, se joue une intrigue beaucoup plus complexe que l'intrigue politique, intrigue au terme de laquelle un homme et une femme vont accepter de s'engager l'un vis--vis de l'autre.
Trs rapidement, ces deux marginaux se voient associs une nouvelle comparse, Moe, vieille femme qui cache sa principale source de revenus -- savoir sa fine connaissance des voleurs de la ville -- derrire un commerce trs peu lucratif de cravates. Pour elle aussi, le commissariat constitue un lieu de passage privilgi. Commerante gouailleuse et trs avise, elle y vend ses renseignements avec professionnalisme et humour, sortant lunettes et calepin ds qu'il s'agit de mener ses transactions. Son objectif - beaucoup plus grave pourtant, mme s'il est prsent de faon cocasse - est de mourir avec dignit, dans une belle tombe achete grce ses conomies. Ce motif funbre qui participe alors l'incongruit du personnage et sa drlerie prend une dimension pathtique lors de sa dernire apparition. A la fois courageuse et tremblante, Moe refuse en effet pour la premire fois de vendre un renseignement (donner l'adresse de Skip aux communistes), mme si ce refus doit lui coter la vie et, plus encore, la vouer aux fosses communes qu'elle voulait tant viter. Elle qui avait accept de renseigner successivement la police et Candy sans jamais se soucier des enjeux et des consquences politiques de ses dnonciations, renonce finalement une somme d'argent trs importante.
Point de sursaut patriotique pourtant. Comme Skip et Candy, Moe est une dclasse qui n'a que faire des grands intrts nationaux et obit des motivations strictement personnelles. L'intrigue politique laquelle, sans le savoir, elle se trouve mle va l'amener, comme eux, dcouvrir une forme d'engagement qui n'a rien voir avec l'engagement politique. En effet, si c'est par appt du gain qu'elle participe indirectement la premire rencontre des futurs amants, c'est par amiti qu'elle participe ensuite dlibrment leurs retrouvailles. Et c'est au nom de cette seule amiti que Moe dcide, la fois hroquement et modestement, de ne pas trahir, et donc de mourir. Par cet acte paroxystique de rsistance qui la pousse choisir le silence malgr la menace de mort, l'indicatrice jusqu'ici inconsciente et toujours dispose travailler avec le plus offrant achve sa mtamorphose et prend dfinitivement parti pour ceux qu'elle reconnat dsormais comme "les siens".
Skip, Candy et Moe en viennent ainsi constituer une micro-socit hermtique au clivage qui oppose la loi amricaine et les tratres communistes. Micro-socit totalement apolitique o l'on prend les billets l o ils se trouvent (chez les flics au besoin, ou bien dans le sac de Candy qui ne cesse de s'ouvrir et de se refermer) et o l'on n'obit qu' soi, son instinct de survie d'abord et, finalement, son coeur. C'est lui qui dtermine, in fine, le chemin suivre et qui dessine, en dehors des camps politiques, les contours d'un nouvel espace solidaire. L'engagement profond et exclusivement affectif qui lie les diffrents membres de cet espace les amne ainsi abandonner progressivement leur cynisme et rsister contre tous ceux qui menacent la cohsion de leur groupe. C'est au nom de cet engagement rcemment dcouvert que Moe va pouvoir mourir avec les honneurs (Skip lui offre une vritable tombe et sort le cercueil numro 11 de l'anonymat auquel il tait vou). C'est grce lui, enfin, que les marginaux s'en sortent, moralement et cinmatographiquement, le plus dignement.

Copyright © Armelle Talbot / La République des Lettres, Paris, jeudi 01 mars 2001. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite.

Cliquez ici pour vous abonner à la Lettre d'information gratuite

Google | Twitter | Facebook | Blog | | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon
Copyright © Noël Blandin / La République des Lettres, Paris, lundi 22 juin 2015
Siren: 330595539 - Cppap: 74768 - Issn: 1952-4307 - Inpi: 4065633
Catalogue des éditions Noël Blandin | République des Lettres
Éditions Noël Blandin | Livres numériques en librairie
Brève histoire de la République des Lettres
A propos de la République des Lettres
Nous contacter