Bande Dessinee

> Bande Dessinee
    > Bande Dessinee

> Bande Dessinee en librairie

> Recherche par mots-clés
Chercher

republiquedeslettres.fr

L'édition BD en forme

Bande Dessinee

La bande dessinée représente désormais 33% du marché du livre et 6,5% du chiffre d'affaires de l'édition française

Selon Titeuf, c'est pô triste ! La rentrée littéraire française, c'était jusqu'alors la vitrine du libraire débordant de romans, la course aux prix littéraires et les gazettes commentant les nouvelles idées ainsi que la petite ou grande littérature du moment. Désormais c'est aussi la spectaculaire occupation de la saison par le secteur éditorial de la Bande dessinée qui monopolise aussi bien la rentrée littéraire que scolaire. BD littéraire ou stupide manga érotique confondus, quelques 1.600 titres et 30 millions d'albums dessinés sont vendus chaque année, soit 33% du marché du livre et 6,5% du chiffre d'affaires de l'édition française. Les trois maisons qui dominent le secteur : Casterman, Glénat et Dargaud, jouent maintenant dans la cour des grands groupes d'édition internationaux, ce qui s'est d'ailleurs traduit depuis quelques mois par plusieurs intenses opérations de concentration financière. Leur production autour de personnages vedettes gérés comme des marques envahissent non seulement les bibliothèques publiques et les meilleures librairies au même titre que les rayons de supermarché, mais aussi les kiosques à journaux, les salles de cinéma, les magasins de jouets ou de vidéos, les galeries d'art, les espaces publicitaires et toutes sortes de boutiques fournies en produits dérivés divers dont les rayons de fournitures scolaires ne donnent qu'une petite idée de la surface occupée.
Plus que les romans d'écrivains ou les documents sur le monde contemporain, les livres évènements de la rentrée 2004 en France seront donc des albums de bande dessinée dont 25 titres seront lancés à plus de 100.000 exemplaires. Parmi les futurs best-sellers, hors les habituels Spirou (éditions Dupuis, sortie le 8 septembre à 250.000 exemplaires), Luky Luke (éditions Lucky Comics, sortie le 18 septembre à 500.000 exemplaires) ou Blake et Mortimer (éditions Blake et Mortimer, sortie le 30 octobre à 550.000 exemplaires), il y aura sans nul doute A l'Ombre des tours mortes de Art Spiegelman (éditions Casterman, sortie le 3 septembre à 60.000 exemplaires seulement mais en très grand format cartonné) ainsi que le dernier volume du Cri du peuple de Jacques Tardi et Jean Vautrin (éditions Casterman, sortie le 24 septembre à 160.000 exemplaires).
Mais l'évènement majeur, celui qui après Harry Potter retient le souffle des foules fanatisées et provoque des guerres de libraires, sera le dixième tome dessiné par Zep des aventures de Titeuf. Ce sera la plus grande mise en vente de livres de l'année avec un tirage initial de 2 millions d'exemplaires et il y a fort à parier que ce sera également la meilleure vente tant Titeuf est devenu un personnage populaire.

Copyright © La République des Lettres
jeudi 2 septembre 2004