Fête de la Bande Dessiné

Fête de la Bande Dessiné

La deuxième Fête de la BD se veut résolument grand public et pédagogique, même si ce secteur, l'un des plus florissants du marché du livre, n'en a pas vraiment besoin: 3.231 titres et 33,8 millions d'albums de bande dessinée ont été vendus en France en 2005, soit plus d'un livre sur huit.

Organisée sous l'égide du Syndicat National de l'Édition (SNE) qui y a consacré un budget d'un million d'euros avec le soutien des ministères de la culture et de la communication, de l'éducation, de la jeunesse et des sports, la manifestation se tiendra dans toute la France du 29 mai au 05 juin. Plus de 300 lieux d'animation et 1.000 points de vente — essentiellement les réseaux du livre: bibliothèques et librairies, mais aussi écoles, musées, galeries, cafés, centres de loisirs, etc... — proposeront rencontres et expositions diverses autour du 9ème art.

Le nouvel organisateur (la Compagnie d'Organisation des Salons Professionnels (COSP, dirigée par Bertrand Morisset, ex-directeur du Salon du Livre et de Paris-BD) a quelque peu changé de stratégie par rapport à la première grande manifestation nationale de l'an dernier et, si l'objectif est toujours de réunir de façon festive et ludique tous les fans de bandes dessinées, mangas, manwhas et autres comics, l'accent sera particulièrement mis cette année sur la pédagogie à destination du grand public et des enfants. A cet effet, 400.000 exemplaires d'un album intitulé Faites de la BD !, écrit par le journaliste Christophe Quillien avec le directeur artistique du Festival BD d'Angoulême Benoît Mouchard et publié par les éditeurs de BD adhérents du SNE, sera distribué gratuitement sur tout les lieux participant à la fête. Il présente pas à pas l'élaboration d'un album de bande dessinée, dévoilant tous ses petits secrets de conception et de réalisation depuis la création par les scénaristes et dessinateurs jusqu'à la diffusion sur les points de ventes en passant par l'édition et l'impression. En deux versions, une pour les adultes et une pour les enfants, présentant les principaux courants de la BD et agrémenté d'un jeu-concours, il a pour but de faire découvrir et partager l'univers des bulles aux non initiés. D'autres publications incitatives, payantes celles-là, comme entre autres BD, apprendre et comprendre de Sergio Garcia et Lewis Trondheim (éditions Delcourt) ou Le Guide la BD pour la jeunesse (éditions Bordas), sortent également en librairie à l'occasion de la manifestation.

Côté exposition, le Festival d'Angoulême a mis la main à la pâte pour en réaliser une grande sur le même thème que l'album gratuit et intitulée Les secrets de la Bande dessinée. Elle s'affichera en extérieur, sur vingt panneaux de 4m sur 3, dans six villes: Paris, Amiens, Rouen, Blois, Chambéry et Lyon. Les parisiens pourront également aller visiter l'expo Enki Bilal, l'auteur qui explose actuellement le top des ventes avec ses Rendez-Vous à Paris et Sommeil du monstre.

Parmi les nombreuses autres rencontres signalons aussi la remise le 29 mai à Paris du prix Albert Uderzo (16.000 euros à se partager entre trois lauréats), le Festival de la BD historique à Blois, des programmes spéciaux à la télé comme par exemple la soirée Franquin, Gaston et Compagnie sur France 5, le Café BD de la Bibliothèque de Caen,... Un grand jeu-concours invitant à réaliser une mini-BD est également organisé dans tout le pays en partenariat avec la Caisse d'Épargne.

A noter que cette Fête de la BD 2 s'ouvre cette cette année aux petites maisons d'édition indépendantes. Outre les grands éditeurs du secteur comme Albert René, Bordas, Casterman, Dargaud, Delcourt, Disney, Dupuis, Glénat, Eyrolles, Vent d'Ouest, Fluide Glacial, Le Lombard, Hachette, etc, le public pourra donc aussi découvrir les productions entre autres de La Boîte à bulles, Ca et Là, Carabas, Ego comme X, Humanos, Jungle ou Panini comics.

En avant-première de la manifestation, l'Association des Critiques de Bande Dessinée (ACBD) a sélectionné et publié une liste de 20 albums "indispensables" parus depuis début 2006. Il s'agit de: L'affaire du voile de René Pétillon (Albin Michel) Lupus de Frédérik Peeters (Atrabile) Paris liberté, le parfum de l'espoir de Julio Ribera (Bamboo) Pedro et moi de Judd Winick (Ca et là) Magasin général de Loisel et Tripp (Casterman) Le Sommeil du monstre, rendez-vous à Paris d'Enki Bilal (Casterman) Le combat ordinaire, ce qui est précieux de Manu Larcenet (Dargaud) La vengeance du comte Starbek de Grzegorz Rosinski et Yves Sente (Dargaud) Noir Métal de Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt (Delcourt) Le photographe d'Emmanuel Guibert et Didier Lefèvre (Dupuis) Quintett de Steve Cuzor et Frank Giroud (Dupuis) L'enragé de Baru (Dupuis) Trois petits cochons de Aurélien Morinière et Tarek (Emmanuel Proust éditions) Lucille de Ludovic Debeurme (Futuropolis) Abdallah de Jean-Denis Pendanx et Christophe Dabitch (Futuropolis) Le ciel au dessus de Bruxelles de Bernard Yslaire (Futuropolis) Les petits ruisseaux de Pascal Rabaté (Futuropolis) Aya de Yopougon de Clément Oubrerie et Marguerite Abouet (Galliamard) Le pays des cerisiers de Fumiyo Kouno (Kana) Erminio le Milanais d'Erwan Surcouf, Joseph Béhé et Amandine Laprun (Vents d'Ouest).

Copyright © Marianne Vatoutine / La République des Lettres, Paris, vendredi 19 mai 2006. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite. Les citations brèves et les liens vers cette page sont autorisés.

Journal de la République des Lettres Éditions de la République des Lettres Brève histoire de la République des Lettres À propos de la République des Lettres Plan du site Contact & Informations légales