Henri-Pierre Roché

Henri-Pierre Roché

Écrivain français, Henri-Pierre Roché est né à Paris le 28 mai 1879.

Il n'accède à la notoriété qu'en 1962, lors de la sortie à l'écran de Jules et Jim, publié chez Gallimard en 1953 et passé inaperçu jusqu'à l'adaptation de François Truffaut. Présenté comme un premier roman écrit à l'âge de soixante-quatorze ans, Jules et Jim n'est cependant pas un coup d'essai. Dilettante, Henri-Pierre Roché combine en effet depuis le début du siècle les activités de critique d'art, de conseiller artistique, de traducteur amateur et d'écrivain.

Ancien élève à l'atelier Julian, il se lie avec Constantin Brancusi, Georges Braque, Pablo Picasso et surtout Marcel Duchamp, futur protagoniste d'un de ses romans, Victor (Posthume, Éditions Musée National d'Art Moderne / Centre Georges Pompidou, 1977). Avant la Grande Guerre, sous les noms de Pierre Roché et de Pierre Varhen, il donne des textes courts aux revues Vers et Prose, La Revue libre et L'Ermitage.

En 1916 parait chez Attinger sous son vrai nom un court récit autobiographique: Huit jours à la Conciergerie pendant la bataille de la Marne. En 1921, par l'entremise de Jean Cocteau et de Félix Fénéon, il publie aux Éditions de la Sirène, sous le pseudonyme de Jean Roc, un court roman dialogué manifestement inspiré par Eduard von Keyserling, Don Juan (réédition André Dimanche, 1994).

Très tôt, Henri-Pierre Roché est attiré par la littérature allemande, à laquelle il est initié par Franz Hessel, écrivain berlinois rencontré rencontré en 1907. Franz Hessel, ami de Walter Benjamin avec qui il traduira une partie de l'oeuvre de Marcel Proust, lui inspire directement le personnage de Jules, tandis que sa femme, Helen Grund-Hessel (mère de Stéphane Hessel), apparait sous les traits de Kate (Jeanne Moreau dans le film de Truffaut).

Jules et Jim, qu'on a surtout retenu comme une illustration du ménage à trois, est en réalité un roman franco-allemand bâti sur le modèle de L'Éducation sentimentale et situé dans une atmosphère de renouveau esthétique entre Paris et Munich, capitales de l'art moderne avant 1914. Cette dimension historique de l'oeuvre se révèle pleinement à la lecture des carnets rédigés par Roché tout au long de sa vie, dont une édition partielle a été publiée en 1990 (Carnets, Les Années Jules et Jim, 1920-1921, Éditions André Dimanche), suivie par l'édition de sa correspondance avec Helen Hessel (Journal d'Helen, Lettres à Henri-Pierre Roché, André Dimanche 1991).

En 1956, Roché récupère une nouvelle fois ses notes pour écrire Deux Anglaises et le continent (Éditions Gallimard, 1956), adapté au cinéma par François Truffaut en 1971. Il est également l'auteur de deux scénarios pour Jean Renoir, L'Homme unique et La femme unique.

Henri-Pierre Roché est mort à Sèvres le 9 avril 1959, sans se douter du succès mondial remporté quelques années plus tard par les adaptations cinématographiques de son oeuvre.

Copyright © Sophie BaschLa République des Lettres, Paris, dimanche 23 septembre 2018. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite. Les citations brèves et les liens vers cette page sont autorisés.

Journal de la République des Lettres Éditions de la République des Lettres Brève histoire de la République des Lettres À propos de la République des Lettres Plan du site Contact & Informations légales