Jean Carrière

Jean Carrière

Jean Carrière est né le 06 août 1928 à Nîmes. Fils d'un chef d'orchestre, il commence très tôt à s'intéresser à la musique et à la littérature. Il lit Flaubert, Rimbaud, Julien Gracq, la Bible, et surtout Jean Giono dont il devient un fervent disciple. Contrairement à une idée reçue, il ne deviendra pas secrétaire de l'auteur de Que ma joie demeure ("Mon père, dit Sylvie Giono, n'a jamais eu de secrétaire!") mais, s'étant installé à Manosque dans les années '50 pour faire commerce de disques, il vit durant deux ans proche de lui.

Jean Carrière entame ensuite une carrière de critique musical et de chroniqueur littéraire puis publie en 1967 un premier roman remarqué, Retour à Uzès, qui obtient le prix de l'Académie Française. Il se fait connaître du grand public en obtenant le prix Goncourt 1972 pour son deuxième livre, L'Epervier de Maheux, faible roman régionaliste sur une famille et un hameau cévenol mais énorme succès de librairie, vendu à plus de deux millions d'exemplaires et traduit en 14 langues. Il publiera par la suite une quinzaine d'ouvrages — des biographies de Jean Giono, de Julien Gracq et de l'actrice Sigourney Weaver dont il était tombé amoureux, un livre d'entretiens (Le Nez dans l'herbe en 1981) et des romans pour la plupart inspirés par sa région natale (La Caverne des pestiférés en 1978, Les Années sauvages en 1986, Achigan en 1995) — mais le succès et la gloire auquels il ne pût se dérober avec L'Epervier de Maheux l'épuisèrent et lui valurent une longue dépression dont il ne sortît que quinze ans plus tard, après avoir perdu la voix. Il racontera cette expérience amère dans Le Prix d'un Goncourt, publié comme une tentative d'exorcisme en 1987.

Retiré dans son châlet de Saint-Sauveur-Camprieu près du mont Aigoual, puis dans son domaine de Domessargues près de Nîmes, Jean Carrière fuyait les cercles médiatico-littéraires de la capitale. Il décède à Nîmes le 08 mai 2005, à l'âge de 76 ans.

Copyright © Mélanie WolfeLa République des Lettres, Paris, lundi 17 décembre 2018. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite. Les citations brèves et les liens vers cette page sont autorisés.

Journal de la République des Lettres Éditions de la République des Lettres Brève histoire de la République des Lettres À propos de la République des Lettres Plan du site Contact & Informations légales