Norman Mailer   |   Norman Mailer
La République des Lettres

Norman Mailer

Norman Mailer

Biographie : Qui est Norman Mailer ?

Par Noël Blandin / La République des Lettres, dernière mise à jour le samedi 05 avril 2008.

Norman Mailer, romancier, journaliste, essayiste, biographe, poète, metteur en scène, scénariste, acteur de cinéma à l'occasion, candidat à la mairie de New York en 1969, chantre de la contre-culture américaine des années '50 et '60, auteur d'une quarantaine d'ouvrages, lauréat du National Book Award et du Prix Pulitzer, marié six fois et père de neuf enfants, a longtemps été considéré comme l'enfant terrible de la littérature américaine et a dominé la scène intellectuelle de son pays pendant toute la deuxième moitié du XXe siècle.
Né le 31 janvier 1923 à Long Branch (New Jersey) dans une famille de la petite bourgeoisie juive, Norman Mailer a d'abord suivi des études d'ingénieur aéronautique à Harvard avant de se consacrer très tôt à la littérature. Mobilisé dans l'US Navy début 1944, il a vécu la fin de la guerre en combattant dans le Pacifique. À son retour en 1946, après un bref séjour d'études à La Sorbonne à Paris, il entame l'écriture d'un premier roman très réaliste inspiré par son expérience de la guerre, Les Nus et les Morts, qui sera publié en 1948. Ce livre lui apportera la gloire dès l'âge de 25 ans. Norman Mailer ne cessera dès lors plus de publier, délivrant une oeuvre puissante sur l'Amérique contemporaine et ses mythes. N'hésitant pas à mélanger les genres, l'écrivain suscite de nombreuses controverses, comme celle autour de sa "biographie" de Marylin Monroe ou encore son Évangile selon le fils (1996), où il fait parler Jésus-Christ à la première personne du singulier.
Parmi les principaux livres de Norman Mailer, citons notamment Rivage de barbarie (1951), Nègre blanc (1956), Publicités pour moi-même (1959), Un rêve américain (1965), Pourquoi sommes-nous au Vietnam ? (1967), Les armées de la nuit (Prix Pulitzer 1969), Bivouac sur la lune (1970), Prisonnier du sexe (1971), Marilyn (1973), Le chant du bourreau (prix Pulitzer 1980), La Nuit des temps (1983), Les vrais durs ne dansent pas (1984), Harlot et son fantôme (1991), Oswald, Un mystère américain (1995), L'Amérique, Essais, reportages, ruminations (1999), Le Combat du siècle (2000), Pourquoi sommes-nous en guerre ? (2003) et Portrait de Picasso en jeune homme (2004). Son dernier roman, Un château en forêt, Le fantôme d'Hitler (2007), est le récit de la jeunesse d'Adolf Hitler raconté par un démon employé de Satan. Tout en reconnaissant lui-même que certains de ses livres n'ont pas résisté au temps, Norman Mailer était cependant très fier de Les Nus et les Morts et de Harlot et son fantôme, une vaste fiction sur la CIA.
Bagarreur et boxeur, véritable râleur professionnel, adorant la provocation, Norman Mailer a été emprisonné à plusieurs reprises dans les années soixante pour rixes, mais aussi en 1967 pour son engagement politique, après avoir dénoncé l'engagement américain au Vietnam. L'écrivain s'est fait également de nombreux ennemis, en particulier chez les féministes, pour ses propos souvent très politiquement incorrects sur les relations entre les hommes et les femmes. Il sera traité de "dernier cochon mâle chauvin" par Kate Millet, l'une des principales figures du féminisme américain. Les coups de couteau portés à sa seconde épouse, Adèle, en 1962, lors d'une crise d'ébriété, ne feront rien pour arranger les choses. Lui qui était à l'époque l'une des personnalités intellectuelles les plus en vue, notamment pour avoir créé au milieu des années cinquante le célèbre hebdomadaire de gauche The Village Voice, fut placé en observation dans un asile psychiatrique pendant quinze jours.
Chroniqueur et observateur lucide du monde contemporain, Norman Mailer avouait être dans un "état de pessimisme intellectuel profond" et n'était pas tendre avec ses compatriotes. "Il me semble que l'Amérique est devenue bien plus laide ces dernières années", déclarait l'écrivain, faisant notamment allusion à l'Amérique de George W. Bush.
Norman Mailer est décédé le 10 novembre 2007 à New York, à l'âge de 84 ans.