Jean-Louis van Regemorter


Le Stalinisme de Jean-Louis van Regemorter est un excellent outil pédagogique qui permet d'aborder la question toujours controversée du stalinisme. Il se divise en une première partie générale faisant le point de la question accompagnée d'une bibliographie. Elle est suivie par l'exposé de vingt-trois thèmes récurrents de l'histoire du stalinisme; par exemple sur "l'héritage" de Lénine à Staline, l'industrialisation, la collectivisation et la famine du début des années trente, la répression, la déportation et le Goulag, l'encadrement des masses et l'embrigadement de la jeunesse, la place de la culture et de la science ("réalisme socialiste" et doctrines de Mitchourine et Jdanov), etc. Chaque thème est accompagné d'une ou plusieurs illustrations ainsi que d'un texte significatif, que ce soit des extraits d'écrits de Staline lui-même, de la presse soviétique ou communiste française (par exemple Les Lettres françaises sur le fameux portrait de Staline par Picasso), d'analyses d'écrivains, d'historiens et de témoins ou de documents d'archives. Le dossier de projetables comprend quinze diapositives reprenant les principales illustrations du dossier et trois transparents consacrés respectivement aux peuples déportés, au réalisme socialiste dans la peinture et au sport mis au service de l'idéologie, accompagnés de propositions de travaux sur chaque transparent. On regrettera toutefois quelques approximations, comme par exemple le fait de qualifier le Staline, aperçu historique du bolchevisme de Boris Souvarine (réédition Ivrea, 1992) de la manière suivante: "opposition à Staline dans la veine trotskyste", alors que l'auteur avait signifié clairement ses désaccords avec Trotsky lui-même dès 1929... Il manque aussi de plus amples développements sur la situation des classes laborieuses ou la répression contre les révolutionnaires étrangers réfugiés en URSS, deux points essentiels trop souvent négligés pour comprendre la véritable nature du régime. La principale faiblesse de ce dossier, par ailleurs très utile, est de laisser de côté la politique internationale de Staline; en particulier en ce qui concerne les troubles relations soviéto-nazies, depuis les raisons de l'attitude du Komintern lors de l'irrésistible ascension d' Hitler au pouvoir jusqu'à la signature du pacte du 23 août 1939.

Copyright © Charles Jacquier / La République des Lettres, Paris, samedi 01 août 1998. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite. Les citations brèves et les liens vers cette page sont autorisés.

Journal de la République des Lettres Éditions de la République des Lettres Brève histoire de la République des Lettres À propos de la République des Lettres Plan du site Contact & Informations légales