Mauricio Funes

Mauricio Funes

Carlos Mauricio Funes Cartagena est né le 18 octobre 1959 à San Salvador (Salvador). Après le collège San José, dirigé par les jésuites, il entame une Licence de Lettres, spécialité Communication, à l'Université centro-américaine (UCA) de San Salvador puis enseigne pendant quelque temps dans une école catholique avant d'être engagé comme journaliste à la Télévision nationale, dont il deviendra Directeur de l'information. Parallèlement Correspondant du programme en espagnol de la chaîne de télévision américaine CNN, il couvre la guerre civile salvadorienne qui oppose de 1980 à 1992 l'extrême droite de l'Alliance Républicaine Nationaliste (ARENA) et la guérilla marxiste du Front Farabundo Marti pour la Libération Nationale (FMLN). Dès cette époque, Mauricio Funes affirme son ancrage politique à gauche en soutenant la rébellion du FMLN, dont la junte militaire au pouvoir ne viendra à bout qu'avec l'aide des Etats-Unis. Il devient ensuite très populaire en animant pendant une quinzaine d'années l'émission L'interview du jour où il interroge tout ce que le Salvador compte de personnalités politiques, sociales et culturelles.

En septembre 2007, Mauricio Funes — qui cite volontiers comme modèle le président brésilien Lula da Silva — est désigné candidat du FMLN pour les élections présidentielles de 2009. Dans un Salvador fortement "américanisé" (le dollar y est devenu la monnaie nationale), il fait face au candidat de l'ARENA, Rodrigo Avila, ancien chef de la police fédérale. Formé par le FBI, ce dernier est soutenu par l'administration de George W. Bush qui craint ouvertement que le pays bascule dans le camp de son ennemi juré, le vénézuélien Hugo Chavez, chef de file de la gauche latino-américaine anti-libérale (Cuba de Fidel Castro, Nicaragua de Daniel Ortega, Honduras de Manuel Zelaya, Uruguay de Tabaré Vazquez, Bolivie d'Evo Morales, Equateur de Rafael Correa,...).

Le 15 mars 2009, sans aucun soutien médiatique et après une campagne émaillée d'incidents parfois violents entre les deux camps, Mauricio Funes est élu Président de la République du Salvador, balayant avec 51,2% des suffrages le parti conservateur au pouvoir depuis plus de vingt ans. Il a comme vice-président Salvador Sanchez Ceren, 64 ans, l'un des anciens chefs militaires de la guérilla d'extrême-gauche. Officiellement investi à partir du 1er juin 2009, il devra probablement nouer des alliances avec les partis minoritaires, comme le faisait déjà le président sortant Elias Antonio Saca. Pour Hugo Chavez, l'élection de Mauricio Funes "consolide la vague de fond historique qui s'est levée en Amérique latine dans cette première décennie du XXIe siècle".

Mauricio Funes, père de cinq enfants, a épousé en secondes noces Wanda Pignato, une militante brésilienne du Parti des Travailleurs. L'un de ses enfants, Alejandro Funes, a été assassiné en octobre 2007 à Paris, où il suivait des études de photographie.