Charles C. Boycott

Charles C. Boycott

Charles Cunningham Boycott — né le 12 mars 1832 - mort le 19 juin 1897) est un soldat irlandais qui fit fortune en servant l'armée britannique contre son peuple. Devenu riche et rentré au pays, il acquît de grandes propriétés dans le comté de Mayo (Ouest de l'Irlande).

En 1879-80, alors que l'Irlande était en pleine famine, Charles Boycott exigea un prix très élevé pour les terres qu'il louait à ses fermiers. Charles Stewart Parnell, avocat protestant et jeune député à la tête de la Home Rule Ligue (Ligue agraire), mobilisa alors ces derniers afin qu'ils obtiennent de meilleures conditions de travail

La population du comté décida de mettre Charles Boycott en quarantaine et cessa toute relation personnelle, économique et professionnelle avec lui. Les fermiers refusèrent de payer et les ouvriers agricoles de travailler, sacrifiant la récolte d'une saison, ce qui entraîna la ruine du riche propriétaire. Le procédé fut ensuite appliqué ailleurs et les propriétaires qui expulsaient leurs fermiers ou les traitaient trop mal se retrouvaient du jour au lendemain sans domestiques pour les servir et sans revenus à tirer de leurs terres.

Le nom de "Boycott" devint synonyme de ce genre de blocus matériel et moral et passa progressivement dans le langage courant. Le mot "boycottage" fit lui son entrée dans la langue française en 1881 mais les deux termes de "boycott" et "boycottage" sont aujourd'hui utilisés.

Parmi les boycotts les plus connus, on cite celui lancé par Martin Luther King, au milieu du XXe siècle, qui vit les Noirs américains boycotter les compagnies d'autobus afin de protester contre la ségrégation raciale, ceux lancés contre Israël par la Ligue arabe et par le Mouvement BDS (Boycott Désinvestissement Santions) pour protester contre l'occupation illégale de la Palestine, ou encore ceux entrepris par des associations de consommateurs du monde entier contre les produits des multinationales Esso, Microsoft ou Mc Donald's.