Mein Kampf

Mein Kampf

La récente réédition de Mein Kampf (Mon Combat), le livre manifeste écrit par Adolf Hitler pendant un séjour en prison au début de sa carrière de dictateur, caracole cette année en tête des meilleurs ventes de livres en Turquie.

Il avait été traduit et publié dans le pays pour la première fois au tout début de la seconde guerre mondiale, en 1939, et avait ensuite été republié régulièrement par une douzaine d'éditeurs mais c'est la première fois qu'il connaît un tel succès, dépassant déjà les 50.000 exemplaires vendus depuis sa sortie en janvier 2005.

Les heureux bénéficiaires de ce coup d'édition sont les éditions Emre d'Istanbul qui ont eu la riche idée de casser les prix en proposant l'ouvrage de 500 pages au prix de 6 YTL (environ 3 euros), soit trois fois moins que le prix d'une édition normale. Ils indiquent que le livre est surtout acheté par des jeunes.

Des observateurs soulignent que ce succès des oeuvres d'Adolf Hitler est sans doute dû à un renouveau local du nationalisme et de l'antisémitisme générés par les politiques menées par George W. Bush et Ariel Sharon au Proche-Orient. Cette évolution du sentiment anti-américain et anti-juif ne concerne d'ailleurs pas que la Turquie mais de nombreuses autres régions du monde, y compris en Europe. Pour rester à Istanbul, d'autres succès de librairie comme par exemple Orage de métal — roman d'anticipation décrivant une guerre des Etats-Unis contre la Turquie (100.000 exemplaires vendus) — semblent confirmer cette tendance.

La communauté juive turque compte quelque 22.000 membres, vivant pour la plupart à Istanbul, qui abrite 18 synagogues. Ses représentants reconnaissent que le pays n'a pas une tradition antisémite et qu'elle a toujours pu y trouver refuge lors des vagues successives de persécution dont elle a fait l'objet depuis le XVe siècle, mais ils s'inquiètent et s'irritent de ce nouveau sentiment turc anti-juif. Ils rappellent qu'en novembre 2003 deux synagogues d'Istanbul ont été la cible d'attentats terroristes islamistes qui ont fait 25 morts et des centaines de blessés.

Dans plusieurs pays d'Europe, et en particulier en Allemagne ou existe une sévère législation en ce domaine, la publication et la diffusion du Mein Kampf d'Adolf Hitler ne sont pas autorisées.