Al Gore
Al Gore

Al Gore (de son vrai nom Albert Arnold Gore), fils d'un éleveur élu Sénateur du Tenessee dans les années '60, est né le 31 mars 1948 à Washington (Etats-Unis). Il suit des études de Sciences politiques à Harvard avant de partir en 1969 au Vietnam, employé comme journaliste par le Service de presse de l'armée. A son retour en 1971, il reprend des études de Droit et de Théologie tout en travaillant comme reporter au Tenessean, un quotidien de Nashville (Tennessee).

Al Gore débute sa carrière politique en 1976 en gagnant le siège détenu auparavant par son père. Il est ensuite réélu pour trois mandats consécutifs à la Chambre des représentants du Congrès, jusqu'en 1982. En 1984, il est élu au poste de Sénateur Démocrate du Tenessee. Il se présente à l'élection présidentielle de 1988 mais il perd New York pendant les primaires démocrates et décide alors de se retirer de la course. Choisi comme colistier par le candidat démocrate Bill Clinton pour les élections présidentielles de 1992, il devient 45e Vice-Président des États-Unis d'Amérique jusqu'en 2000 (il est réélu en 1996). Lors de son mandat il est particulièrement actif dans les domaines des réformes administratives (National Performance Review) et du développement de l'Internet et des nouvelles technologies. Il travaille également activement pour l'accord de libre-échange sur l'ALENA. Al Gore s'est surtout beaucoup investi dans le domaine de la protection de l'environnement, prenant plusieurs mesures entre autres contre le réchauffement climatique, la réduction de la couche d'ozone et la déforestation. Il est l'un des principaux rédacteurs du Protocole de Kyoto, ratifié ensuite par 156 pays dans le monde mais rejeté par George W. Bush. Candidat à l'élection présidentielle de novembre 2000, il obtient au niveau national 550.000 voix de plus que son adversaire républicain George W. Bush mais, après de troubles décomptes de bulletins de vote, la Cour Suprême des États-Unis décide que George W. Bush est le gagnant de l'élection.

Al Gore se consacre dès lors à son activité de militant écologiste tout en siègant dans les Conseils d'administration de Google et d'Apple. Il dirige également la chaîne de télévision alternative pour adolescents Current TV qu'il a co-fondée en 2005. Il s'oppose publiquement à la Guerre contre l'Irak et conteste les politiques économiques ultra-libérales et ultra-sécuritaires de l'administration Bush. Il apparaît dans les salles de cinéma du monde entier avec le film documentaire de Davis Guggenheim, Une vérité qui dérange (2006), consacré à ses conférences itinérantes sur le réchauffement planétaire. Le 07 juillet juillet 2007, il organise une journée mondiale de concerts sur toute la planète, baptisé Live Earth, afin de populariser la lutte contre le réchauffement climatique.

En octobre 2007, Al Gore est co-lauréat avec le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat) du Prix Nobel de la paix 2007, attribué pour son combat écologiste. Il a décidé de verser le montant du prix (environ 1,1 millions d'euros) à l'Alliance for Climate Protection.

Al Gore est l'auteur de Earth in the balance: Ecology and the human spirit (1992, traduit en 1993 sous le titre Sauver la planète Terre : l'Écologie et l'Esprit Humain, réédité en 2007 sous le titre Urgence planète terre: L'esprit humain face à la crise écologique), Common Sens Government: Works better and costs less (1995, Pour un gouvernement responsable: travailler mieux en coutant moins), An Inconvenient Truth: The Planetary Emergency of Global Warming and What We Can Do About It (2006, Une vérité qui dérange : L'urgence planétaire du réchauffement climatique et ce que nous pouvons faire pour y remédier) et The Assault on Reason (2007).